Être utilisateur du CMS WordPress n’est pas toujours facile, et vous avez sans doute dû faire face un bon nombre de problèmes difficiles à résoudre facilement et rapidement. Mais avant de les résoudre, il est important d’en connaître la raison. Découvrez les 7 erreurs les plus connues de WordPress et nos meilleurs conseils pour les résoudre.

1. Le White Screen Of Death (WSOD) 

L’écran Blanc de la Mort fait partie des erreurs les plus courantes et les plus importantes que vous pouvez rencontrer en tant qu’utilisateur WordPress. Lorsqu’elle apparaît, il vous est impossible de réaliser une seule action sur votre site, et vous voilà coincé sans avoir accès à l’administration.

  • D’où provient ce problème ? Souvent, il peut être généré par un plugin, votre thème ou encore par une ou plusieurs erreurs dans votre base de données.
  • Comment le résoudre ? La meilleure chose à faire est de vérifier ces différents éléments et de renommer le répertoire des plugins que vous pouvez retrouver dans la partie /wp-content/, puis les faire migrer un par un dans votre tableau de bord.

2. Perte de plugins ou problèmes liés aux plugins

Les plugins sont très utiles et bénéfiques la plupart du temps, mais peuvent vite devenir la source de problèmes sur votre site. Si un plugin entre en conflit avec un autre, vous rencontrerez des difficultés au niveau de votre utilisation de votre CMS.

  • D’où provient ce problème? Le problème vient automatiquement d’un de vos plugins.
  • Comment le résoudre? Pour cela il est nécessaire d’effacer tous vos plugins pour les réinstaller un par un et découvrir lequel empêche votre site de fonctionner correctement. Une fois le plugin défaillant identifié, il est nécessaire de le remplacer par un autre similaire, ou venant de la version précédente.

3. Votre site charge lentement

Plus votre site WordPress est lent, plus vous perdez du temps et de l’énergie. Pire, cela peut mettre en péril la navigation de vos visiteurs.

  • D’où provient ce problème? La raison est simple, plus votre ordinateur effectue un nombre d’opérations important plus il met du temps à charger.
  • Comment le résoudre? Pensez à effectuer vos opérations une à une afin d’épargner à votre ordinateur un chargement trop long.

5. Les erreurs 500, 502 et 404

L’erreur 500 (Internal Server Error)

Il se peut que l’inquiétant message “500 Internal Server Error” s’affiche sur votre écran, et rend par la suite votre site inaccessible. Il existe cependant différentes causes difficiles à cerner.

  • D’où provient ce problème ? La cause la plus fréquente sur WordPress est un fichier corrompu, le « .htaccess » du répertoire racine.
  • Comment le résoudre ? Pour arranger ce problème il vous suffit simplement de supprimer le fichier et d’en créer un nouveau. Il faut donc se connecter au répertoire racine via FTP, puis renommer le fichier .htaccess. Il ne vous reste plus qu’à vous connecter à votre tableau de bord WordPress, puis sélectionner votre option permalien favorite. N’oubliez pas d’enregistrer les modifications.
L’erreur 502 (HTTP 502 Bad Gateway)

Cette erreur est signalée dans votre navigateur et rend votre site inutilisable. Cela peut vous poser de véritables problèmes pour vous et vos visiteurs.

  • D’où provient ce problème? Cela ne signifie généralement pas que le serveur en amont est en panne, mais qu’un serveur en amont ou une passerelle / proxy ne peut pas communiquer les données. Généralement, ce problème ne vient pas de vous, mais du serveur.
  • Comment le résoudre? Cela dépend de la situation. Si chaque site sur lesquels vous naviguez affichent cette erreur, il s’agit d’un problème de maintenance et de surcharge de matériel, ou de votre FAI. Pensez également à vérifier ou à configurer correctement votre pare-feu.
L’erreur 404

C’est l’erreur la plus fréquente que vous pouvez retrouver sur certaines pages de votre site WordPress. Elle signifie que la page Web demandée ne peut pas être localisée.

  • D’où provient ce problème? Cette erreur est renvoyée par un serveur Http qui n’existe pas, ou plus. Généralement, elle provient d’un changement au niveau des permaliens de votre site. Si vous avez modifié la structure des permaliens, vous pouvez avoir affaire à des liens dirigeant vers des pages qui ne correspondent pas à la bonne adresse.
  • Comment le résoudre? L’idéal serait d’obtenir différents plugins WordPress efficaces, comme 404 Notifier ou Redirection, pour surveiller ou signaler ce type d’erreur et l’a régler efficacement.

6. Panne d’affichage de l’administration WordPress

Il peut arriver que votre page consacrée à l’administration WordPress ne s’affiche pas correctement, voire pas du tout. La feuille de style CSS a disparu, ou les images et boutons manquent et s’affichent en mode Html uniquement.

  • D’où provient ce problème? Cela peut venir de la connexion par l’intermédiaire d’un proxy ou firewall qui peuvent être à l’origine des problèmes de téléchargement fichiers CSS.
  • Comment le résoudre? Il vous suffit de supprimer le cache, ainsi que vos cookies de votre proxy ou de votre firewall en appuyant sur les touches CTRL et F5.
    Si le problème est capricieux, vos plugins WordPress demandent à être vérifiés et mis à jour. Si cela est le cas, désactivez les plugins récemment installés.

7. Problème lié à la maintenance

Généralement, le message “Indisponibilité temporaire pour cause de maintenance” viens vous stopper dans votre élan lors d’une action sur votre WordPress comme une mise à jour. Votre site reste bloqué et vos visiteurs ne peuvent plus y accéder.

  • D’où provient ce problème? Cela n’est pas directement lié à votre mise à jour mais au message. Lorsque vous effectuez cette action, WordPress passe en mode “maintenance”. Pour cette démarche, vote site créé un fichier nommé “maintenance” présente à la racine. La présence de ce fichier affiche ainsi que votre site est indisponible. Cette situation ne veut pas dire que votre mise à jour n’a pas été faite.
  • Comment le résoudre? Pour supprimer ce message, il suffit donc de supprimer le fichier “.maintenance ». Vous devez ainsi vous connecter sur votre serveur FTP pour mener à bien cette démarche. Vérifiez également que votre client FTP montre les fichiers cachés

Source : Premium.wpudev.org